Technologie d’archivage : 12 octets codés et stockés in vivo


Des chercheurs ont converti les données digitales en données biologiques pour les stocker directement, in vivo, à l’intérieur des cellules d’E.coli et autres actualités scientifiques.

Pour en savoir plus, lire la Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :