Stockage de données : les promesses de l’ADN synthétique


Le projet européen OligoArchive travaille à établir des preuves de concept pour le stockage de données sur de l’ADN synthétique.

Un support en théorie inégalé en termes de densité d’information et de longévité, mais qui souffre encore de limitations techniques à surmonter.

Si on devait réunir toutes nos données actuelles sur des Blu-ray, nous aurions vingt-trois piles de disques allant jusqu’à la Lune.

Pour en savoir plus, lire la Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :