Naim Nadir remporte la deuxième édition du Concours photo Shah Marai

Des 11 visages saisis en gros plan, profondément marqués par la vie, surgissent des regards dont certains vous percent au point d’être presque insoutenables et d’autres, douloureux, se perdent au loin. « J’ai voulu isoler les yeux des sujets afin que leur regard et leur expression racontent leur histoire », explique le photographe.

Pour en savoir plus : Lire la Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :