L’art rupestre subsaharien, un continent abandonné ?

L’art rupestre, au même titre que les sources écrites et les traditions orales sont une formidable source pour l’Histoire de l’Afrique. Nous en parlons avec Geoffroy Heimlich, codirecteur de la mission franco-congolaise de Lovo, chercheur affilié à l’Institut des mondes africains…

Pour en savoir plus, lire la Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :