Comment se remet-on d’une crise pour laquelle il n’y a aucun historique ?


Entretien avec le professeur de stratégie Achim Schmitt sur l’art de réduire les coûts à court terme, tout en relançant son activité.

Harvard Business Review France : Lorsque vous parlez actuellement avec des P-DG, quels sont leurs …

Les livres traitant de la gestion de crise préconisent volontiers l’intervention d’un gestionnaire de redressement solide, à même de mettre en œuvre rapidement les coupes drastiques de personnel et ainsi assurer la survie. Cependant, les gestionnaires de redressement doivent faire bien plus que cela. Ils doivent être ouverts aux émotions et aux intérêts de leurs employés. Au cœur de la crise, cela peut devenir extrêmement compliqué, au moment même où les responsables sont préoccupés par les grandes questions liées à la sauvegarde de l’entreprise et n’ont, par conséquent, pas toujours le temps, ni les ressources nécessaires pour s’occuper de leurs employés.

Pour en savoir plus, lire la Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :