AstraZeneca : conflit de rationalités

Une majorité de Français ne veut pas du vaccin AstraZeneca. Les risques de complications sont pourtant tout à fait minimes. Est-ce à dire que nous assistons à une montée de l’irrationnel ?

Source

La Rédaction de Neomel

L'équipe des rédacteurs de Neomel réalise une sélection d'articles de qualité pour vous proposer une revue de presse. Avez-vous apprécié Neomel ? Faites-le savoir à votre réseau en partageant ou en commentant. Merci

Laisser un commentaire

vingt + 20 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.